Les projets du projet habiter

capture d'écran série "ad vitam". L'héroïne est en immersion dans un lieu public, elle est suivie par ses propres rayonnements électromagnétiques. Le jeu "écran total" pour un de ses 
aspects, rend visibles tous les flux présents dans une ville.
Réunion opérationnelle - 6 novembre 2018 à La Myne
Pour résumer ici les notes de Connie https://pad.lamyne.org/projethabiter
– continuer à ouvrir à de nouveaux partenaires actifs
– chaque participant au projet habiter est invité à écrire un article ici même quand il le souhaite.
– chaque participant est invité à proposer un projet ou une participation à tel ou tel projet. Ces participations au coup par coup fonctionnent bien actuellement.
– continuer visites ateliers, rencontres équipes, collectifs architectes par exemple.
– renforcer la visibilité du site projethabiter.org  en activant  ses liens naturels avec des fablabs, collectifs, etc. à suivre très prochainement.
– améliorer le site par des onglets ou page par projet. en cours par Connie et Benjamin de La Myne.
merci à eux et merci de leur accueil.
Aujourd’hui le projet habiter c’est: 
– une réflexion commune, des visites, des ateliers 
– des projets d’ateliers, site web, jeux sur table et jeux vidéo, liés au futur de la ville orienté vers un imaginaire ouvert. Textes, films, video game. 
– des prospectives vers des territoires en friche et en devenir (acmutep ex friche militaire)
– des expérimentations architecturales par des formes complexes et techniques nouvelles (impression additive) et par des structures connues mais peu utilisées (verrières habitables)
– une recherche de nouveaux types d’habitat (coopératives, habitats avec mixité de générations)
– une recherche de renouvellement des productions de projets artistiques dans des espaces ouverts ou intérieurs (l’agence aa) 
les projets en cours: 
– Verrière des projets
recherche financement en cours,
tous les partenaires sont au travail. objectif début réalisation en atelier septembre 2019, réalisation printemps 2020
– Jeu vidéo « écran total » suite de « Retour vers le futur », en développement avec IMU et Didier Chanfray de IMU , université de Lyon
– jeu/plateforme video Matricis, possibilité d’utiliser le serveur Minecraft pour une plate-forme participative et ouverte pour ses modes d’expression.
– impression additive de formes complexes
  montage en cours  avec CCPlaine de l’Ain, entreprise XtreeE, IMU, et universitaires partenaires des mêmes. A voir avec Lab01 pour fête du Lab en mai 2019
– ateliers en cours avec lycée solaire d’Ambérieu, effectué cet été avec CCR Ambronay, d’autres à suivre.
– visites de sites remarquables, visite à Zürich à programmer
– projets acmutep: réunion prévue avec un  eco agriculteur genevois un urbaniste genevois responsable des espaces publics du quartier de Meyrin Les Vergers à Genève et un responsable de la chambre d’agriculture régionale, à suivre.
– aa agence architecture. projets à venir.
– coopérative habitation:  avancer sur les questions d’habitat et proposer de nouveaux modèles sur le territoire ou ailleurs.
– travailler une ligne graphique et surtout développer le site actuel.

AMBERIEU DU FUTUR – atelier hackaton 28, 29,30 septembre2018

Une quinzaine de personnes du groupe habiter se sont réunis au Lab01, ainsi qu’une classe du lycée solaire qui participe au projet habiter avec un groupe d’enseignants pilotés par Danièle Mauffrey.

C’était surtout « le Projet Habiter se rencontre » et les lycéens du futur et du fablab.

Le groupe a visité les espaces délaissés de la sncf, le quartier gare, les halles Cordier, et commencé, modestement,  à parler des sujets de fond, espaces publics, espaces verts gérés par les bailleurs sociaux, les collectivités, les questions de gouvernance, de biens et lieux communs, de friches industrielles, de quartier en difficulté et en développement.

Un bel ensemble de petits bâtiments collectifs à échelle de grandes maisons et autour d’un parc ouvert à chaque angle mis à disposition de ses employés par la  SNCF.

La ville d’Ambérieu, « barrée » par les voies des trains et des voitures.

On a convenu de se rencontrer en novembre à La Myne https://www.lamyne.org/about/

pour préciser nos actions, réflexions et engagements.

« ÇA CARTONNE » – UN ETE MUSICAL ET ARCHITECTURAL

« Ça cartonne » était un  atelier à l’invitation du Centre Culturel et de Rencontres d’Ambronay.

pendant deux semaines en juillet 2018.

On a essayé de relier des espaces du jardin de l’abbaye, les formes en carton et les dessins créés par les enfants.

Les musiciens du groupe Improviso avec Alain Goudard ont stimulé et participé directement aux jeux et  à la création de situations inédites et vivantes.

Des enfants de Centres sociaux, de Centres de loisirs, des enfants migrants, des enfants avec leurs parents, des enfants et personnes handicapés ont participé et se sont rencontrés chaque jour.

Merci à Marina, Mathilde, Guillaume, Marie, Wendy, aux musiciens et musiciennes,

La rencontre avec l’équipe et avec les enfants était un enchantement.

Merci à Daniel Bizeray de nous avoir accueilli.

 

MATRICIS – ATELIER – IMAGINE AMBERIEU FUTURE

Imaginer la ville d’Ambérieu et le territoire de la plaine de l’Ain dans un futur imaginable avec les idées et techniques existantes ou possibles aujourd’hui.

Atelier / hackaton organisé par l’équipe du Projet Habiter avec le Lab01

L’atelier s’adresse à des citoyens sans exigence d’âge, amateurs, professionnels, étudiants et entreprises

Environ 15 à 20 participants possibles

Dates : 28 – 29 – 30 septembre 2018 du vendredi matin au dimanche après midi

Thème de l’ atelier

Transformer concrètement l’espace public de la ville et de son territoire.

Embellir, améliorer les usages des sites choisis par les participants dans un contexte de développement durable.

Tous moyens d’expressions possibles, paroles, textes, dessins, supports papier, outils numériques, approches sous forme de jeux, maquettes.

Les participants qui le souhaiteront seront invités à confronter le concept immatériel de Smart City et d’intelligence artificielle à la réalité matérielle des espaces publics.

Programme

Jeudi soir et vendredi matin avant 9h, arrivée et accueil des participants.

Une visite sera organisée dès vendredi matin.

Travail en équipe ou seul au choix.

Vendredi après midi et samedi toute la journée, travail sur les concepts et projets.

Dimanche matin préparation de la restitution et dimanche après midi restitution publique des travaux et projets.

Des références en ligne seront mises à disposition des participants inscrits, plans, documents historiques, projets connus, film portrait avec smartphone en cours, diaporama idem, texte portrait de la ville, jeu video serious game « matricis » en préparation. Exemples d’autres villes.

Tous les projets seront archivés et classés en ligne par équipes, auteurs et thématiques sur le site du « projet habiter ».

Cet atelier est une étape duprojet habiter/matricisqui imagine la ville future et choisit Ambérieu en Bugey et son territoire comme laboratoire. Toutes infos sur le sitewww.projethabiter.org

questions et inscriptions : mimphi@gmail.com

merci d’envoyer un mail de motivation et références personnelles. [NB : il n’y a réellement pas de limite d’âge, et pas de formation exigée]

inscriptions gratuites selon places disponibles, repas à charge des participants, facilités d’hébergement. 

apporter un ordinateur portable ou tout matériel de travail et représentation choisi.

lieu : Lab01 Maison des Entreprises et des Savoirs
46 Rue Gustave Noblemaire
01500 Ambérieu en Bugey à côté de la gare, à 35 mn de Lyon Part Dieu et 1h30 de Genève Cornavin.

Pilote de l’atelier Michel Philippon – mpproduction www.mimphi.comavec équipe Lab01 et Projet Habiter

www.projethabiter.org

aa – l’agence artistique

L’agence artistique est à la fois l’essence et le complément artistique et culturel du projet habiter.

Répondre à un besoin d’expression, de création, de communication, de partage, à la fois relié aux habitants d’un quartier, d’une ville et d’un territoire et à une exigence professionnelle largement reconnue et gage de qualité. Local et global, amateur et professionnel.

Avancer avec cette dialectique.

Penser qu’une réflexion et action sur la ville qui n’inclurait pas l’art serait incomplète.

Chercher cette intégration, étudier l’histoire des liens entre villes et artistes, les villes fameuses, Venise, Florence, Pékin, Paris, New York, mais aussi Ambronay, Pérouges, et toutes les villes à leur mesure.

Etudier les artistes et leur fonctionnement, qui produit l’art ? la culture ? princes, mécènes, états, industriels, entrepreneurs, citoyens.

Expérimenter des créations en lien avec les lieux, et ceux qui y vivent, à la fois comme on chante ou danse parmi les siens, et répondre à des espoirs, des désirs personnels et collectifs.

L’agence artistique est comme le chapitre qui ferme le banc du projet habiter: ateliers, expérimentations, recherches, visites, études, écrits, images, plans futurs, invitations. créations libres.

Celle ci a pour projet de faciliter des actions artistiques sur le territoire d’Ambérieu et au delà en cherchant et proposant des lieux, des personnes, forêts, rues, jardins, petits espaces, grands espaces publics ouverts ou lieux d’accueil particuliers, privés, maisons, halles industrielles, espaces ouverts.

A un moment, une saison ou n’importe quand, des artistes réaliseront des actions, des oeuvres, des projets financés par des particuliers, des groupes de particuliers par crow funding, des collectivités ou des entreprises. Ici un lieu, là une équipe, une entreprise en demande d’intervention.

L’agence artistique prolonge l’élan et l’accueil du projet habiter, ouvre d’autres chemins à la fois plus rares mais plus légers et rapides que l’architecture et la ville.

L’équipe elle même propose des projets et invite des artistes, liés ou non à l’architecture et au territoire.

On voudrait après un moment voir quelques belles créations, cachées, discrètes ou au milieu du village.

Le projet habiter fait en effet le plein de concept avec l’art comme véhicule ou comme l’éther évoqué autrefois pour nommer ce qui relie un tout de l’existant.

Après des ateliers, des réflexions, des expérimentations, des projets de coopératives, cela peut sembler beaucoup, mais si l’on raisonne en équipe ou en réseau en train de s’ouvrir c’est très différent.

Et si en plus on voit des lieux comme des catalyseurs, on aperçoit un vrai champ des possibles.

Notre dessein est de mettre en oeuvre ces sujets sur des espaces multiples mais aussi de saisir l’opportunité de grands espaces en friche ou en devenir dont l’unité peut permettre de réunir les qualités développées par le projet habiter.

On pense bien sûr au projet imhotep proposé pour l’ancien terrain militaire des Fromentaux et le projet acmutep pour qui une présence artistique, évènementielle peut participer à créer des liens avec le territoire.

images extraites d'oeuvres de Léonard de Vinci. St Jean Baptiste, Etude d'aile pour un 
appareil volant.Détail Madonne au fuseau d'après Léonard par Giacomo Salaï (?)
- croquis mp projet Y

matricis la suite

Un atelier est en préparation avec Anne Sophie Asselin pour l’automne 2018 au Lab01 avec des professionnels, des entrepreneurs et des citoyens , peut être des lycéens. Une semaine de science fiction. Une fête finale pour restituer les travaux.

IMAGINER LA VILLE TELLE QU’ELLE POURRAIT ÊTRE AVEC TOUS LES MOYENS, LES TECHNIQUES ET LES IDEES A DISPOSITION AUJOURD’HUI.

Le projet matricis – Ambérieu Ville Future – Ambérieu Science Fiction,  se construit par les ateliers décrits ici même [ article « atelier » un peu plus bas ] par le portrait et film de la ville qui en constitue la base.

Echanges et possibles partenariats avec IMU laboratoires labex lyonnais et ARA, contacts en cours avec IUT de Bourg en Bresse pour imaginer et développer un jeu video de type serious game qui permette comme 2nd life ou sim city, mais avec une capacité de créer des formes des environnements et d’y intégrer des dispositifs structurant avancés pour l’eau, l’énergie, les cycles de flux divers sur une base de territoire réelle:

Développer des pistes formelles et structurelles ou de gestion par des jeux séparés et reliables. Partenariat avec Eric Gaudet Traffy dit www.teg@work.com

Imaginer des formes construites avec la liberté des techniques additives. Etudes maquettes par générative design.

Mais aussi des textes, des dessins, des images diverses.

 

images exposition  5 Eléments par mp en 2010 FMAC Genève, St Etienne Greenhouse, dessins divers projets

 

imhotep – acmutep

étude pour deux pièces d'artillerie par Léonard de Vinci - Les bombardes d'acmutep sont les 
bâtiments que l'on voit sur une partie du site

Proposition faite par Michel Philippon et Colin Verney architectes, pour l’ancien site militaire des Fromentaux, sur l’espace dit « des Bombardes », entre Lagnieu et Ambérieu en Bugey pour créer une base expérimentale par une petite équipe réactive (type projet habiter /matricis) sur les thèmes de l’habitat en relation avec l’espace public, avec une éco agriculture, habitat/serre/numérique, expérimentations structure imprimées 3D, structures assistées, réalité augmentée. 

conseils: Lab01 et équipe Projet Habiter

Quelques esquisses de Colin Verney pour le projet. https://www.nousarchitectes.fr/

 

retour vers le futur (en suisse)

Installation – exposition à Genève au FMAC

Nous n’avons pas été retenus par le jury.

L’exposition est un jeu de construction continu en carton avec des modules de 1m de côté comme des livres ouverts, combinés avec des dessins paysages et la présence active de participants et d’objets qui habitent l’espace en continu. Un séminaire / fête de 24 h conclut l’exposition pendant lequel les intervenants peuvent de rencontrer et partager leurs expériences et pensées.

Une maquette du jeu avec des modules de ± 15 cm de côté permet de l’expérimenter sur une table.

Un jour ailleurs ?